Pitt Ocha au pays des mille collines – Des sons de partout !

C’est avec un plaisir non dissimulé que je vais vous parler du 2ème opus des aventures de Pitt Ocha par les Ogres de Barback. Je vous avais parlé du 1er album ici et vous aviez déjà pu constater que j’étais conquise par ces musiques (et mes garçons aussi). Pour vous convaincre d’écouter ces albums : voici donc le 2ème épisode, riche en sons variés : Pitt Ocha au pays des mille collines.  !

pitt ocha 2Comme pour le 1er album, il existe une version livre-CD pour illustrer l’histoire de Pitt Ocha (illustrations d’Eric Fleury).

Des chansons qui grandissent avec les enfants

Dans le 1er opus de Pitt Ocha, les chansons parlaient de musique, de trucs un peu dingue (steak haché banane, tout ça) et de l’enfance. Pour ce 2ème album, on sent que les ogrillons ont un peu grandi. On y parle plutôt d’école et de voyage, prétexte à évoquer la diversité.

Une diversité que l’on retrouve aussi côté musique. Du chant mongol à la menterie traditionnelle auvergnate, en passant par le Canada, l’Arménie, la Slovaquie, le Mali et le Rwanda, entre autre…pitt ocha languesPour illustrer cette diversité musicale et culturelle, les Ogres ont fait appel à des artistes de tout horizon : Gabriel Yacoub, Les Cowboys Fringants, Polo, Tiken Jah Fakoly & Madina N’Diaye, 17 Hippies, Patrick Bouffard & Anne-Lise Foy, Papiers d’Arménie, Traïo Romano, Benimpuhwe (un collectif de femmes rwandaises) et plusieurs chorales d’enfants mongols, karens ou français.

Les musiques sont, encore une fois, très entraînantes et les paroles pétillantes. Attention, si vous êtes 100% anti gros mots, il y en a 1 ou 2 qui traînent dans Le contraire de tout, rien de bien méchant et rien qui ne me gêne (personnellement je trouve qu’il y a des attitudes bien plus grossières que des petits gros mots…).

Mes préférées, s’il faut en choisir, sont :

  • Le petit Nicolas, parce que Mr T. l’adore et la chante à tue-tête (et parce que le petit message politique que les adultes seuls comprennent à la fin me fait beaucoup sourire… bon mon grand ce qu’il aime, lui, c’est de dire que c’est lui le roi qui commande, Nicolas il connaît pas !),
  • Touche pas à mon école, pour à peu près les mêmes raisons (entendre mon loustic chanter « s’il continue à toucher à mon école, le président A LA CASSEROLE ! » me fait bien rire… c’est irrévérencieux et vu le sujet, je plussoie !),
  • Menteries d’aujourd’hui, dont je n’arrive toujours pas à suivre le rythme endiablé quand j’essaie de la chanter,
  • Les arbres malades, parce que c’est du grand n’importe quoi ^^pitt ocha 2 illustrations

Le conte : le pays des mille collines

A la fin de l’album, c’est Georges M’Boussi, comédien et conteur congolais, qui raconte l’histoire, ponctuée de sons et de musiques, de Pitt Ocha au pays des mille collines.

Bon, déjà j’adore cette voix qui fait passer plein de choses en racontant cette aventure. Quant à l’histoire, c’est celle de Pitt Ocha (bien sûr) qui se retrouve au pays des mille collines (appelé officiellement Rwanda).

Avec son amie Igihozo, il se rend compte que chaque colline de ce pays fait des sons différents. En jouant avec ces sons, les enfants découvrent bientôt qu’il manque une colline et que c’est peut-être sur cette colline manquante que se trouvent les gens qui ont disparu « pendant les jours et les nuits où les grands sont devenus fous« . Les 2 enfants décident alors de partir à la recherche de cette colline disparue…

C’est un conte émouvant qui évoque la triste histoire récente du Rwanda.

Vous l’aurez compris, j’adore ce 2ème opus autant, si ce n’est plus que le 1er (mais peut-être moins que le 3ème dont je vous parlerai plus tard)

Vous pouvez retrouver cet album et écouter des extraits, en cliquant sur les images ci-dessous :

En version CD
ou en livre + CD
(Par souci de transparence, je précise que ces liens sont affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez cet album en passant par là, je toucherai une petite commission. Pour vous, ça ne change rien : le prix reste le même et mon avis aussi ;))

Encore une fois, une partie des fonds va à l’association « Pitt Ocha pour un monde de sons » qui soutien des projets autour de la culture et de la musique. Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site officiel ici.


C’était ma 7ème chronique pour notre rendez-vous musical « A tout bout d’chant » ;).

Ce mois-ci les participants vous proposent de découvrir :

Merci à toutes de vos participations !

Le prochain RDV de « A tout bout d’chant » sera le lundi 7 décembre et en cette période d’Avent j’espère que vous aurez plein de chansons de Noël à nous faire découvrir !!

Ne partez pas sans vos activités à imprimer, c'est cadeau !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *