Peinture gonflante : nos tests de recettes ultra simples

La semaine dernière, j’ai voulu tester la peinture gonflante avec les enfants. Cette peinture un peu épaisse que l’on étale sur une feuille avant de la faire gonfler au micro-ondes. Une fois « cuite » ça donne cet aspect :

Peinture gonflante résultat La peinture gonflante est une activité artistique, scientifique et sensorielle ! On peint, on observe la réaction chimique qui provoque le gonflement sous l’effet de la chaleur et on touche cette drôle de texture du bout du doigt. Que du bonheur en somme !

En cherchant des recettes sur internet, j’ai trouvé différentes façons de faire : avec de la levure, du bicarbonate de sodium ou sans rien et avec des colorants alimentaires ou de la peinture.

Nous les avons donc testées pour pouvoir faire un petit comparatif. Et la conclusion est : autant faire au plus simple (et plus économique).

A vous de juger !

Le matériel

Pour réaliser de la peinture gonflante maison, il vous faudra (pour 3 petits pots de peinture) :

  • 3 cuillères à soupe de farine,
  • 3 cuillères à soupe de sel fin,
  • 5 à 6 cuillères à soupe d’eau,
  • des colorants alimentaires ou de la peinture,
  • 1 cuillère à café de levure ou 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium (en option),
  • un four micro-ondes.

Ingrédients peinture gonflante

Comment faire

Tout d’abord, mélanger la farine (la levure ou le bicarbonate si vous choisissez d’en mettre) et le sel dans un saladier, puis ajouter l’eau jusqu’à obtenir une pâte un peu épaisse, comme un yaourt brassé. Répartir cette pâte dans 3 petits pots.

Mélange ingrédients peinture gonflante

Pour tester les recettes avec ou sans levure/bicarbonate de sodium, j’ai fait 9 pots : 3 avec de la levure, 3 avec du bicarbonate de sodium et 3 sans rien ajouter.

Ajouter ensuite la couleur, soit avec quelques gouttes de colorants alimentaires (nous avons mis 3 gouttes par pot), soit avec un peu de gouache. Et bien mélanger.

Mélange couleurs peinture gonflante

Il n’y a plus qu’à peindre sur une feuille en laissant une bonne épaisseur pour que la peinture gonflante puisse… gonfler.

J’ai donné des cotons-tiges aux enfants pour qu’ils étalent la peinture sur le papier. Nous avons aussi essayé directement à la cuillère mais le « trait » était un peu trop épais et ça n’a pas bien gonflé.

Mr Y. a adoré cette partie de l’activité : peindre avec un nouvel outil. Il avait déjà bien apprécié nos tampons en carton faits maison, pour cette même raison, la dernière fois. Je vais réfléchir à toutes les techniques de peinture que je peux lui proposer car c’est vraiment la nouveauté qui l’attire, plus que le résultat (ou le gonflant en l’occurrence).

Peinture gonflante en cours

Mr T., quant à lui, aime beaucoup moins sortir des sentiers battus et n’a pas apprécié le fait de ne pas pouvoir étaler la peinture. Il aurait pu le faire mais ça n’aurait pas eu l’épaisseur nécessaire pour gonfler ensuite.

Il a, par contre, adoré l’idée de mettre son dessin au micro-ondes et l’aspect gonflé de la peinture ensuite. Une fois qu’il a vu le résultat sur son 1er dessin, il a voulu recommencer tout de suite !

Peinture gonflante en cours

Une fois les œuvres peintes, il n’y a plus qu’à passer les feuilles, une par une, au four micro-ondes, environ 15 secondes à 800W. Attention à surveiller ce qu’il se passe dans votre micro-ondes pendant qu’il tourne, on ne sait jamais.

Nous avons utilisé des feuilles de papier toutes simples (probablement du 80g/m²) et en chauffant ça a rendu de l’eau sous la feuille. Celle-ci a un peu gondolé et j’ai dû essuyer le plateau du micro-ondes entre chaque « cuisson ». Mais ça n’a rien de problématique, nos dessins se sont bien remis à plat ensuite.

Voici deux exemples avant/après le passage au four micro-ondes :

Peinture gonflante avant aprèsLe dessin de Mr Y.

Peinture gonflante avant aprèsLe 1er dessin de Mr T.

Ce qui est marrant après c’est de toucher cette peinture avec les doigts et de constater qu’elle a changé d’aspect. Elle ressemble un peu à un playmaïs si elle a bien gonflée.

Alors quelle recette de peinture gonflante choisir ?

La prochaine fois que nous ferons cette activité, je ne mettrai ni levure, ni bicarbonate dans la recette. La différence entre les peintures est minime. La levure fait gonfler la peinture dans le pot au fil du temps (ce qui la rend plus difficile à étaler) mais, au final, pas plus une fois chauffée.

Pour vous faire une idée, voilà nos 9 couleurs :

Peinture gonflante

A gauche les peintures gonflantes sans ajout, au milieu les peintures au bicarbonate de sodium, à droite celles à la levure.
Les 3 couleurs du haut ainsi que le vert sont faites avec des gouaches, les autres sont réalisées avec des colorants alimentaires.

Et voici le comparatif après passage au four : Test recettes de peinture gonflante

A gauche avec la levure, au milieu avec le bicarbonate de sodium et à droite sans rien.

Comme vous pouvez le constater la différence est minime et la levure ou le bicarbonate de sodium ne garantissent pas plus un bel aspect gonflé.

Et pour conclure, voici un petit extrait de notre créativité du jour :

Peinture gonflante résultatsEt ne manquez pas nos autres exemples :

A noter, on peut aussi mettre la peinture gonflante dans des flacons souples et peindre directement au flacon, comme sur le blog Timeless adventures. On trouve ce genre de flacons dans des boutiques orientées cuisine (pour les décos d’assiettes ou de gâteaux) ou loisirs créatifs.

Alors à vous, quelle recette choisissez vous ?

Enregistrer

Ne partez pas sans vos activités à imprimer, c'est cadeau !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *