Pourquoi – et comment – apprendre par le jeu

Habituellement, j’évite de donner des conseils sur ce blog. Je préfère partager des expériences et des idées afin que chacun prenne ce qu’il veut et l’arrange à sa sauce. Néanmoins, quand on me demande mon avis, je suis plutôt encline à le donner ;).
Merci donc à Rémy et Coline du blog Petites Chasses au Trésor qui m’ont invitée à participer à leur carnaval d’articles sur le thème « Apprendre par le jeu, mes meilleurs conseils » (leur article sur ce même thème est ici). Une occasion pour moi de  vous parler de l’apprentissage par le jeu : le comment mais aussi le pourquoi.

apprendre en jouant

Le jeu est fait pour apprendre

Tous les bébés animaux apprennent en jouant, nos enfants aussi. Attention, je n’ai pas dit que nos rejetons étaient des bêtes (quoique quand je regarde manger mes garçons je me demande parfois…). Simplement, de mon point de vue, l’humain est une sorte d’animal (de la classe des mammifères et de la famille des primates même) et il me paraît évident que ce qui fonctionne pour l’ensemble de nos cousins plus ou moins éloignés va fonctionner pour nous aussi.

apprendre jeu animauxCe genre de jeu plairait beaucoup à mes 2 loustics – Crédit photo : Andrew Pescod

Un enfant, à tout âge, apprendra plus facilement en s’amusant : la répétition, l’absence de stress, l’engagement de l’enfant, le feedback… tous ces éléments nécessaires à l’apprentissage sont présents dans le jeu, plus que dans un livre !

Alors quand je vois la question « l’enfant peut-il apprendre par le jeu ? » (si, si, je l’ai vue) ça me fait bondir… Moi j’aurais plutôt tendance à me demander si l’enfant peut apprendre autrement ! (Oui, je sais qu’il le peut, mais est-ce aussi bien acquis…).

Le jeu permet de multiples apprentissages

Ce qu’il en découle, à mon avis, c’est que toutes les formes de jeux permettent aux enfants d’apprendre quelque chose.

Les enfants ont autre chose à apprendre que le calcul et la lecture… En jouant, un enfant peut aussi apprendre à :

  • respecter des règles,
  • gagner et à perdre,
  • persévérer,
  • élaborer une stratégie,
  • faire équipe,
  • se repérer dans l’espace,
  • suivre une consigne,
  • analyser,
  • mémoriser,
  • entrer en contact avec les autres,
  • exprimer leurs émotions,
  • coopérer,

jeu cooperation

Tous les jeux sont utiles

Bien sûr il y a des jeux éducatifs mais certains sont parfois ennuyeux parce que trop « scolaires ». Ca se voit trop que le but du jeu c’est d’apprendre quand même ! (Nous on préfère les jeux logiques, y a qu’à voir ma liste d’idées cadeaux pour les enfants pour le comprendre ^^)

OK, ce sera plus efficace de manipuler un jeu de lecture que de rester le nez dans un simple livre d’apprentissage, mais c’est encore plus efficace de déchiffrer les noms sur une carte secrète au Cluedo (alors O et U ça fait -ou- comme dans colonel Moutarde).

On voit bien quand on regarde la liste (non exhaustive) des apprentissages que j’ai rédigée ci-dessus qu’il y a bien des manières de jouer pour apprendre tout ça :

  • jeux de plateau,
  • jeux sportifs,
  • loisirs créatifs,
  • jeux de manipulation et de construction,
  • jeux d’imitation,
  • jeux vidéos et autres appli (pour les grands c’est mieux quand même)

A la maison on apprend beaucoup en faisant la cuisine aussi, pas vraiment un jeu mais pourquoi pas ?

Le jeu peut s’adapter

Et là j’en viens à ma façon de faire avec mes enfants : tout peut être source d’apprentissage. Le secret c’est d‘être ouvert à ce qui plaît à son enfant à un moment donné : ne pas louper les périodes sensibles (là on est dans la pédagogie Montessori) ou les phases d’intérêt, appelez-ça comme vous voulez.

Chez nous, on joue sans trop regarder l’âge indiqué sur les jeux, tant que ça ne met pas l’enfant en difficulté. Si besoin, j’adapte les règles des jeux ou j’en invente… Et je saisis toutes les occasions pour favoriser un apprentissage qui plaît à mon enfant au moment où on joue.Jeu forme geometriques 2 ans

Par exemple, pour les apprentissages « scolaires » :

  • Mr T. connaît ses lettres et commence à s’intéresser à la lecture, je le laisse me lire le nom du personnage qu’il a deviné quand on joue au Qui-est-ce ?
  • Il aime bien faire des « mots croisés » avec un plateau de scrabble
  • Mr Y. trouve beaucoup d’intérêt à manipuler les chiffres, je le fais compter l’air de rien en me rendant la monnaie dans les jeux avec des jetons (il est super fier et adore ça)
  • Je lui propose aussi des modèles de perles Hama à faire tout seul en comptant les lignes de perles
  • Nous avons découvert (vite fait) la géographie des Etats-Unis en jouant en famille aux Aventuriers du rail (Mr Y. a compté les wagons, plus jeune il aurait plutôt trié les couleurs et nous avons légèrement adapté les règles pour pouvoir y jouer de manière intéressantes avec des enfants de 4 et 6 ans)
  • Mr T. adore manipuler des gros chiffres, il est tout disposé à jouer au banquier pendant une partie de Monopoly
  • Ils aiment remuer, nous avons organisé des parties de « cherche et trouve les formes » dans toute la maison
  • Idem pour le repérage dans l’espace : grandeur nature c’est encore mieux
  • Quand ils étaient plus petits, on jouait à trier les voitures par couleur et à comparer les quantités.

jeu plateau apprendreFinalement, mon seul et unique conseil pour permettre à vos enfants d’apprendre par le jeu :

Ne vous prenez pas la tête, jouez !

Adaptez les jeux comme bon vous semble et surtout comme cela semble convenir à vos enfants et amusez-vous avec eux. Mieux : transformez les moments d’apprentissages « obligés » et barbants en jeu, transformez la vie en jeu et ils auront appris l’essentiel…

Photo du boulier : Viktor Hanacek via picjumbo

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ne partez pas sans vos activités à imprimer, c'est cadeau !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *